Tribune des généraux factieux : EELV demande une action judiciaire

Une tribune signée par des généraux à la retraite, parue ce 21 avril, dans Valeurs Actuelles, appelle, à demi-mots, à une prise de pouvoir des militaires en France. Europe Écologie – Les Verts demande formellement au gouvernement d’entamer une action judiciaire contre cette menace de sédition.

Après avoir décrit les risques que, selon eux, notre pays court, la tribune se termine ainsi : « Par contre, si rien n’est entrepris, le laxisme continuera à se répandre inexorablement dans la société, provoquant au final une explosion et l’intervention de nos camarades d’active dans une mission périlleuse de protection de nos valeurs civilisationnelles ». Cette déclaration est grave et ne peut rester impunie. C’est la première fois depuis le putsch des généraux d’Alger, il y a 70 ans, que des généraux appellent, entre les lignes, à un soulèvement de cet ordre.

Le gouvernement, jusqu’ici très prompt à monter en épingle des polémiques sur les décisions des maires écologistes, s’est montré jusqu’ici peu réactif. La ministre des armées, Florence Parly, réclame des sanctions, mais on attend toujours une déclaration du Président ou du Premier Ministre. Réagissant à une tribune de Philippe de Villiers appelant à l’insurrection, Agnès Pannier-Runacher a même indiqué ne pas vouloir donner plus d’importance à ce type de déclarations.

Ce gouvernement laisse tranquillement s’installer la menace d’un régime autoritaire dans notre pays tout en expliquant qu’il en est le meilleur rempart.

Attaque d’une librairie à Lyon, intimidation au sein des universités, violences en marge de manifestations, chaque jour, l’extrême droite brutalise notre pays. Chaque jour un peu plus, ses représentants ont pignon sur rue, sont encensés dans les médias et relayés massivement. Chaque jour, elle impose ses idées et son agenda dans le débat public.

Face à cette menace, Europe Écologie – Les Verts attend du gouvernement qu’il réponde avec la plus grande fermeté à cet appel à l’insurrection militaire et demande, dans ce cas précis, une action judiciaire concrète contre ses auteurs, Valeurs Actuelles, et les soutiens à cette initiative, à commencer par le Rassemblement National, afin de préserver notre démocratie et notre République de tentatives factieuses. 

Eva Sas et Alain Coulombel, porte-paroles