Pour faire entrer l’écologie dans les municipalités et pour une représentation forte de l’écologie en Alsace !
Partager

Nous, acteurs de l’écologie politique, maires, élu·e·s, candidat·e·s écolgistes, ou encore responsables d’Europe Ecologie – Les Verts en Alsace, lançons un appel à la constitution d’un maximum de listes écologistes, élargies à d’autres sensibilités, sur le territoire alsacien dans la perspective des prochaines élections municipales de mars 2020. 

La gravité de la situation, au regard de l’urgence climatique ou encore de la crise sanitaire, n’accepte plus les tergiversations. Partout où cela est possible, nous devons rassembler autour des écologistes. Nous appelons donc les citoyens et citoyennes qui marchent pour le climat et la biodiversité, les militants du quotidien, les membres des associations de défense des droits de l’homme, les acteurs de la solidarité, les électeurs et électrices écologistes, tous ceux qui ne supportent plus la politique des petits pas ou les opérations de greenwashing, à s’engager dans ces élections municipales et à porter les valeurs de l’écologie dans leur commune. 

Des démarches sont déjà bien engagées à Strasbourg, Mulhouse, Colmar, Sélestat, Schiltigheim, Bischheim, Guebwiller. Des communes ont montré la voie à suivre : Wattwiller jusqu’en 2014, Muttersholtz, Saint-Maurice, Manspach, Saâles, Kolbsheim, Ungersheim… et bien-sûr Schiltigheim, plus grande ville écologiste d’Alsace ! Mais demain, si les écologistes peuvent prétendre accéder aux responsabilités dans les « villes totem », celles qui concentrent population et pouvoir décisionnel, il est de notre devoir d’encourager la constitution de listes écologistes et citoyennes, associées à d’autres sensibilités, partout où cela est possible. Nous encourageons aussi les démarches des écologistes qui souhaitent, pour peser, rejoindre des équipes en place. L’écologie sera ou doit être au rendez-vous à Wissembourg, Haguenau, Saverne, Illkirch, Ostwald, Geispolsheim, Kaysersberg, Wintzenheim, Munster, Thann, Wittelsheim, Saint-Louis,… ainsi que dans de nombreux villages. 

D’un point de vue programmatique, il s’agit d’engager ou de poursuivre une véritable transition écologique permettant la résilience des territoires, axée notamment sur la lutte contre la pollution et le changement climatique, sur la réduction des inégalités sociales et environnementales et sur la participation citoyenne. Face à la déferlante de projets climaticides, souvent routiers (GCO), face à l’étalement urbain et au grignotage des terres agricoles, face au péril climatique et aux menaces qui pèsent sur nos fôrets et notre eau (Stocamine), face à l’incapacité de trop nombreux élus à porter un projet de territoire post-Fessenheim raisonnable ou à promouvoir un autre modèle agricole ou de gestion des déchets, nous devons prendre nos responsabilités, nous devons faire de ces élections locales un tournant et une espérance.

LE CLIMAT N’ATTEND PAS ! 

Premiers/premières signataires : 

Cécile GERMAIN-ECUER et Mickaël KUGLER, Co-secrétaires régionaux d’EELV Alsace,
Danielle DAMBACH, Maire de Schiltigheim, conseillère eurométropolitaine
Alain JUND, Adjoint au Maire de Strasbourg, conseiller eurométropolitain
Jeanne BARSEGHIAN, Conseillère Municipal de Strasbourg, conseillère eurométropolitaine
Jean-Marc RIEBEL, Maire de Saint-Maurice, Président de la communauté de communes de la Vallée de Villé
Jacques FERNIQUE, Conseiller Municipal de Geispolsheim
Loïc MINERY, Tête de liste du rassemblement des écologistes, de la gauche et des citoyens à Mulhouse,
Frédéric HILBERT, Conseiller Municipal de Colmar, Conseiller Communautaire de Colmar agglomération
Bertand GAUDIN, Conseiller Municipal de Sélestat, Conseiller Communautaire de Sélestat
Hélène FRANCOIS, Conseillère Municipale de Guebwiller, Conseillère Communautaire de la région de Guebwiller
Philippe AULLEN, Conseiller Municipal de Guebwiller 

* Pour signer ou répondre à cet appel : alsace@eelv.fr