Les pandémies sont politiques : luttons contre elles politiquement !

Si les virus ne font pas de différence entre leurs victimes, les pandémies suivent les lignes de fractures de nos sociétés. Depuis 40 ans pour le VIH et depuis presque deux ans pour le SARS-CoV-2, l’évolution des contaminations correspond à des choix socio-économiques et politiques. Depuis le début de la pandémie, les populations précaires sont marginalisées et invisibilisées par des stratégies de prévention pensées pour les plus inclus et par un accès aux soins réservé aux plus riches.

Accessibilité universelle des médicaments, non-pénalisation des malades, solidarité Nord/Sud, prise en charge de tous les malades, stratégies de prévention pragmatiques et implication des personnes concernées : il semble hélas que peu des leçons du sida aient été retenues pour lutter contre le Covid-19.

EELV défend une augmentation des moyens financiers et une démocratisation de la santé publique en France et partout dans le monde. Nous demandons notamment aux États de tenir leurs promesses de financement en matière de lutte contre les pandémies et d’étendre leurs politiques d’ouverture des licences des médicaments les plus essentiels.

En cette journée mondiale de lutte contre le sida, l’une des pandémies les plus importantes qu’ait jamais connues l’humanité, EELV réaffirme la nécessité d’exclure les logiques purement comptables et autoritaires des questions sanitaires. La santé est un bien commun de l’humanité qui doit être défendu solidairement et démocratiquement. Travailleuses et travailleurs du sexe, migrants et migrantes précarisées, usagers de drogues et pratiquant-e-s du chemsex, personnes LGBTQ+ dont la santé mentale est fragilisée par les discriminations ou l’isolement : tous et toutes doivent bénéficier de stratégies de prévention adaptées, avoir accès aux soins disponibles et être associées aux décisions qui les concernent. C’est pourquoi dès qu’ils et elles le peuvent, les élu-e-s écologistes soutiennent et encouragent la création de structures communautaires de soin, structures qui proposent une offre globale de santé et garantissent un accueil bienveillant et sans jugement.

Pour lutter contre les pandémies actuelles et pour anticiper le risque des suivantes, EELV revendique une approche politique de la santé qui privilégie la solidarité, la justice et l’autonomie des personnes.

Eva Sas et Alain Coulombel, porte-paroles
La Commission LGBT d’EELV