LES OCÉANS CONDAMNÉS À LA CHAISE ÉLECTRIQUE
Partager

Depuis 1998 la pêche électrique est interdite dans l’Union européenne. Le monde scientifique et associatif n’a eu de cesse de nous alerter sur les conséquences lourdes et irréversibles de cette méthode de pêche sur les poissons et le biotope marin.

Cette pratique scandaleuse accélère l’effondrement des ressources et met en péril notre écosystème.

Cependant, en 2006, une dérogation accordée aux Pays-Bas permet aux pêcheurs de recourir à cette méthode néfaste dans l’ensemble de la mer du Nord, y compris donc dans les eaux françaises et anglaises.

Le vote de ce mardi au Parlement européen à Strasbourg est particulièrement grave et dangereux pour l’avenir de nos mers. La réglementation, qui doit être amendée, permettra à chaque État membre de l’UE d’équiper s’ils le souhaitent jusqu’à 5 % de leur flotte de chalutiers à perche électrique.

Pour Europe Ecologie – Les Verts Alsace ce changement de réglementation n’est pas minime, il va ouvrir la voie à des dérives et des impacts environnementaux, économiques et sociaux irréversibles. En autorisant de nouveau cette pêche, même de manière partielle, c’est la destruction du monde aquatique qui va s’accélérer.

La Commission européenne portera la responsabilité de la disparition de nos fonds marins si elle ne réagit pas. Elle a déjà permis des dérogations, elle propose maintenant que les parlementaires européen.ne.s la légalisent. C’est un comportement irrationnel pour le futur, qui privilégiera encore une fois les gros bateaux usines à défaut de méthodes durables pour notre écosystème.

Aujourd’hui les parlementaires européen.ne.s auront l’avenir de nos océans entre leurs mains.

Christelle Syllas et Mathieu Béchu Diaz
Porte-paroles EELV Alsace

Photo by Lance Anderson