La semaine de quatre jours, bonne pour l’emploi et le climat

Article paru dans Reporterre du 18 janvier 2022

Un gardien d’immeuble et une bénévole amène un sac de courses à une personne âgée qui ne sort plus de chez elle, durant le 1er confinement. Une baisse de la durée de travail permettrait ainsi de donner du temps et de la disponibilité à l’entraide. – © Nnoman Cadoret/Reporterre

La semaine de quatre jours revient dans le débat public à la faveur d’expériences en France et à l’étranger. Entre réponse au chômage de masse, bien-être et avantages écologiques, les arguments en faveur de la réduction du temps de travail trouvent de plus en plus d’écho.