La PAC et le gouvernement mettent la Bio « à poil ! »

EELV soutient les producteurs biologiques et appelle à la manifestation le 2 juin 2021 à Paris.

Alors que dans un récent communiqué, nous dénoncions déjà la « dérive anti-écologique  assumée […] du ministre de l’Agriculture, en passe de transformer ce qui devait être le fer de lance de la transition écologique de la future PAC, le schéma environnemental, en nouvelle supercherie » ce dernier persiste et signe. En effet, les premiers arbitrages de la future PAC rendus publics lors du dernier Conseil Supérieur d’Orientation présidé par le Ministre de l’agriculture (21/05/2021) sont une « caricature anti-environnementale » comme l’ont souligné plusieurs ONG et organisations agricoles qui ont quitté la table des négociations. 

L’agriculture biologique, pourtant largement plébiscitée par les consommateurs et qui rend des services inestimables pour la qualité de notre eau, pour notre biodiversité et la lutte contre le changement climatique, sera la grande perdante de ces arbitrages. Les producteurs biologiques pourraient ainsi perdre jusqu’à 66% d’aide !

Au lieu de cela, les « Schémas Environnementaux » de la future PAC s’attacheront à soutenir les filières agro-industrielles conventionnelles, exportatrices et ultra-spécialisées -ces mêmes filières qui détruisent la biodiversité, dégradent notre santé comme le revenu des paysannes et paysans et qui seront estampillées par ce tour de passe-passe « agroécologie ».

Tout comme, la filière « Haute-Valeur Environnementale », qui n’a d’environnementale que le nom si l’on en croit la note confidentielle remise fin 2020 aux ministères de l’agriculture et de la transition écologique par l’Office français de la biodiversité. La future PAC devrait pourtant lui permettre de bénéficier de financements importants.

EELV appelle à soutenir et se mobiliser pour la manifestation du 2 juin à Paris organisée par la Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique, contre un gouvernement qui met les agriculteurs biologiques « à Poil » et pour une ré-ouverture immédiate des négociations sur le schéma environnemental de la future PAC.

Eva Sas et Alain Coulombel, porte-paroles
La Commission Agriculture et Ruralité d’EELV