GCO : QUATRIEME AVIS DÉFAVORABLE POUR UN PROJET DESTRUCTEUR
Partager

Après le Conseil National de Protection de la Nature, l’Autorité Environnementale Régionale et la Commission Locale de l’Eau, c’est au tour de la Commission d’enquête publique de rendre un avis défavorable très bien argumenté sur le Grand Contournement Ouest de Strasbourg suite à l’enquête publique menée du 4 avril au 17 mai dernier.

Europe-Écologie – Les Verts Alsace tient à souligner l’implication et l’ampleur de la participation démocratique à cette enquête, preuve que l’écologie est belle est bien au cœur des préoccupations des citoyen·ne·s !

Ces résultats confirment ce que les écologistes, collectifs et associations de protection de la nature répètent depuis plusieurs années : cette route est destructrice, dépassée, nocive pour le territoire et sa biodiversité et ne répond pas aux problèmes de déplacement des Alsacien·ne·s. La population exprime ici sont rejet du projet.

Maintenant, il est grand temps de tirer les conclusions qui s’imposent et de stopper la machine VINCI-ARCOS.

Monsieur le Président Macron, Monsieur le Ministre de la Transition Écologique et Solidaire Hulot, Monsieur le Préfet de la Région Grand Est Marx : tous les yeux de la population sont braqués sur vous.

Ainsi, allez-vous agir en faveur des générations futures, de la biodiversité, de la santé des citoyen·ne·s et de l’écologie en stoppant ce projet ? Ou serez-vous les destructeurs de la Nature qui passeront outre les avis négatifs des autorités compétentes en matière d’environnement et les avis exprimés démocratiquement par la population ?

Et les élu·e·s locaux, encore plus proches géographiquement de l’opinion qui s’est exprimée contre le GCO, vont-ils et elles avoir le courage de prendre en compte le résultat de l’enquête publique et de se positionner, enfin, contre le projet ?

Dans tous les cas, comptez sur nous pour continuer à veiller, mobiliser et agir en faveur de projets durables.

Nous écologistes, sommes aujourd’hui plus que jamais convaincu·e·s de l’aberration de ce projet et de la légitimité et de la portée de nos luttes.

Le BER d’EELV Alsace
Philippe AULLEN, Cécile GERMAIN, Mélanie GOERKE, Alexandre GONÇALVES, Michaël KUGLER, Christelle SYLLAS