FESSENHEIM : CELA NE CESSERA-T-IL DONC JAMAIS ?
Partager

Le maigre espoir d’une évolution favorable et rapide du dossier Fessenheim conduisant à la fermeture de la centrale vient une fois de plus d’être balayé par le gouvernement. Le secrétaire d’État à la transition énergétique, Sébastien Lecornu, vient en effet de retarder la fermeture de la centrale pour la reporter à fin 2019.

Le prétexte ? Le même que pour le gouvernement Hollande. Tant que l’EPR de Flamanville ne sera pas en activité, Fessenheim ne fermera pas. Or la mise en route du site de Flamanville connaît des retards à répétition et on peut douter d’une fermeture prochaine de la centrale Alsacienne.

Disparues les promesses électorales d’arrêt de Fessenheim fin 2018/début 2019 : les gouvernements se succèdent mais les centrales et les vieilles méthodes restent. À chaque prolongation, c’est avec toute la population alsacienne et badoise que le gouvernement joue à la roulette russe. Ainsi, dans l‘hypothèse où l’EPR de Flamanville ne serait jamais activé pour cause de difficultés techniques, continuerons-nous à faire fonctionner Fessenheim jusqu’à l’accident ?

Il est plus que temps de remplacer le nucléaire par les énergies renouvelables tout en réduisant notre consommation énergétique gargantuesque et ruineuse.

C’est pourquoi Europe Ecologie – Les Verts Alsace demande au gouvernement de délier les deux projets afin d’amorcer enfin la fermeture de Fessenheim et d’entamer la transition énergétique. Pour l’avenir, nous devons urgemment en finir avec cette bombe à retardement nucléaire !

Le BER d’EELV Alsace
Philippe AULLEN, Cécile GERMAIN, Mélanie GOERKE, Alexandre GONÇALVES, Michaël KUGLER, Loïc MINERY, Christelle SYLLAS