COLLECTIVITÉ D’ALSACE
Partager

Europe-Ecologie – Les Verts Alsace prend note de l’option choisie par le gouvernement avec la collectivité unique dotée de compétences particulières. Si la fusion des départements nous semble une bonne chose, quel regret de ne pas voir se concrétiser une Euro-région plus intégrée. Ce statut aurait assuré une capacité d’action dans des domaines où la lenteur de l’administration, voire l’inaction de l’État, sont aujourd’hui préjudiciables.

L’exemple caricatural de l’écotaxe nous vient immédiatement à l’esprit; espérons tout de même qu’une compétence spécifique dédiée à une taxe sur les poids-lourds en transit est envisagée, sans quoi il s’agirait d’un coup d’épée dans l’eau.

Une Euro-région permettrait de tourner la page du nucléaire à Fessenheim au plus vite sans avoir, au contraire de certain·e·s élu·e·s alsacien·ne·s, à défendre l’installation jusqu’au bout et de concert avec EDF. Sans oublier le GCO imposé d’en haut par l’État, Vinci et des élu·e·s locau·x plus jacobins que ce qu’ils·elles veulent nous faire croire !

Sans moyens supplémentaires, sans élections avec une part de proportionnelle et sans action concertée en matière d’aménagement du territoire, la nouvelle collectivité peinera à répondre aux attentes de la population.

Le Grand Est fut une erreur historique et une perte de temps passé à construire une structure administrative géographiquement incohérente, mais oublier de dresser des ponts sur le Rhin et ne pas prendre la mesure des défis environnementaux qui se posent à nous serait un autre échec cuisant.

Oui à l’Alsace, mais comme région ouverte et responsable, pas seulement repliée sur elle-même et arcboutée sur une identité !

Le BER d’EELV Alsace
Philippe AULLEN, Cécile GERMAIN, Mélanie GOERKE, Alexandre GONÇALVES, Michaël KUGLER, Loïc MINERY, Christelle SYLLAS